Budget 2017 : à l’unanimité !

7 J'aime

Ajouter un commentaire

Le loir-et-cher MAINTIENT LE CAP : INVESTIR POUR BÂTIR L’AVENIR !

Les élu(e)s du Conseil départemental de Loir-et-Cher ont voté à l’unanimité le budget 2017. Une première !
Ce budget s’équilibre à 413 302 849 euros (hors inscriptions comptables liées à des opérations de gestion de dette).
Malgré un déluge de mauvaises nouvelles pour les Départements, le Loir-et-Cher maintient son cap : investir pour bâtir l’avenir !

bp2017_billet_100euros

Déluge de mauvaises nouvelles pour les Départements

Du côté des dépenses, le budget primitif voté s’avère très conforme aux anticipations présentées lors des Orientations Budgétaires votées en octobre dernier. Concernant le volet recettes, les mauvaises surprises s’accumulent et assomment un peu plus notre Département, déjà asphyxié financièrement par l’État.

  1. Diminution inattendue de la Dotation de Compensation de la Réforme de la Taxe Professionnelle (DCRTP). Destinée à compenser la disparition de la Taxe Professionnelle pour les Départements, la DCRTP est particulièrement importante pour les territoires ruraux. Cette baisse imprévue coûte 700 000 euros au Loir-et-Cher !
    Pour rappel, lors des Orientations Budgétaires, les élus départementaux adoptaient à l’unanimité un vœu demandant au gouvernement le retrait de cette disposition injuste.
  2. Baisse de la Taxe Spéciale sur les Conventions d’Assurance (TSCA) pour les Départements. Manque à gagner potentiel pour le Loir-et-Cher : 2,8 millions d’euros.
  3. Revalorisation des bases du taux de foncier bâti de 0,4 % au lieu de 1 % prévu.
    Perte sèche de 440 000 euros sur le projet de budget départemental.

L’addition, non-prévue au budget initial, s’élève à 3,9 millions d’euros pour le Conseil départemental de Loir-et-Cher en 2017, ce qui représente 5 points de fiscalité !

Le Loir-et-Cher, exemplaire, poursuit ses efforts

Pour faire face à cette asphyxie, le Loir-et-Cher poursuit ses efforts drastiques d’économies à tous les niveaux.
Le budget 2017 présente ainsi une baisse des dépenses de fonctionnement de plus d’un million d’euros par rapport aux Orientations budgétaires d’octobre dernier.

Au premier rang de ces efforts : la baisse des dépenses de personnels qui, hors mesures imposées par l’État, sera de -0,3 % en 2017, comme ce fut déjà le cas en 2015 et en 2016 !

Grâce à ces efforts de bonne gestion, de maîtrise des dépenses et aux économies réalisées, le budget 2017 est équilibré et présente un ambitieux programme d’investissements qui offre des perspectives d’avenir au Loir-et-Cher.

Loir&Cher 2021, le Plan d’Actions : investir pour construire l’avenir

Alors que certains Départements français, asphyxiés financièrement, renoncent et abandonnent des pans entiers de leurs missions – suppression de la viabilité hivernale, arrêt de l’entretien des routes secondaires, non versement des douze mensualités de RSA… – le Loir-et-Cher maintient son cap, assure ses missions de service public, innove et propose un avenir aux Loir-et-Chériens.

Le 17 octobre dernier les élus départementaux ont voté, à l’unanimité, Loir&Cher 2021, le Plan d’Actions, véritable feuille de route du Département pour les 5 années à venir, il dresse les grandes orientations stratégiques et les projets phares de la mandature (voir communiqué joint).
Ce Plan d’Actions comprend notamment un ambitieux programme d’investissements de 50 millions d’euros par an d’ici à 2021.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *