À Naveil, AdEchoTech a créé Melody, un robot échographes

12 J'aime

Ajouter un commentaire

La télé-imagerie made in France et même made in Loir-et-Cher, ça existe. La société AdEchoTech à l’origine de la conception de Melody, fournit une solution à la problématique de la désertification médicale.

lci90_adechotech3Peu importe désormais la distance séparant le médecin expert de son patient, le système d’échographie conçu et fabriqué en France par la société AdEchoTech, à Naveil, est capable de montrer, en temps réel, une image échographique fidèle permettant de fixer un diagnostic fiable. Comment cela fonctionne-t-il ? Avec un site expert doté d’une plateforme de manipulation et de lecture, équipée d’une sonde « fictive » identique à une sonde échographique classique, « étudiée pour s’adapter au médecin et non l’inverse », précise Gwënael Charron, docteur en robotique et directeur R&D (recherche et développement).  « Le médecin expert retrouve la même finesse du geste qu’il pratique directement sur le patient. C’est à l’aide de cette sonde qu’il prend la main à distance sur le robot échographe. » De cette unité de contrôle à distance, le médecin peut voir et dialoguer avec son patient. Ce dernier, où qu’il se trouve (plateforme pétrolière, centrale pénitentiaire, zone isolée, Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendante), centre hospitalier… est « ausculté » par le robot échographe manipulé par un opérateur (infirmier, médecin généraliste…), aidé d’un pied porteur. Différents examens peuvent ainsi être réalisés à distance, sans déplacer le patient : abdominaux, pelviens, gynécologiques, obstétriques, vasculaires, urologiques…

Une société créée par un médecin

lci90_adechotech2Médecin échographiste reconnu, toujours en exercice pour être au plus près des besoins exprimés par le terrain, le Dr Éric Lefebvre est à l’origine de la création de la société AdEchoTech en 2008 et de cette avancée technologique qui apporte une réponse à la problématique de la désertification médicale. « En ayant un médecin dans l’équipe, nous cherchons à ce que le produit s’adapte au praticien et non l’inverse. » Melody a ainsi beaucoup évolué en matière d’ergonomie, de finesse des gestes et de résolution d’images. « Elles sont primordiales pour l’activité. »

Pas d’autre équivalent dans le monde !

Non irradiant, non invasif, « avec une vision qui permet d’orienter le patient vers un parcours de soins », Melody ne compte aucun équivalent dans le monde. « Le système a donc un réel avenir », souligne Nicolas Lefebvre, directeur d’AdEchoTech. En 2013, l’entreprise a obtenu le marquage CE (Communauté européenne), lui ouvrant les portes d’une commercialisation sur l’Europe ; le marquage FDA (Food and Drug Administration), indispensable pour accéder au marché américain, est en cours. L’Arabie saoudite, la Colombie, le Pérou, le Canada, la Guadeloupe expriment déjà leur intérêt pour ce robot. « En France, nous sommes médicalement isolés avec une mauvaise répartition de nos ressources médicales, mais dans ces pays, notre robot devient une évidence pour les zones géographiquement isolées. »

Un robot déjà présent en Loir-et-Cher et alentour

Dans le périmètre régional, Melody est déjà présent au CHU de Tours et à l’Ehpad de Montoire-sur-le-Loir. Toujours dans le nord du département, l’installation de deux autres exemplaires est à venir au cours du 1er semestre 2017. Une dizaine de robots sont déjà en fonctionnement dans l’Hexagone, comme une vingtaine dans le monde. « Les choses avancent vite », dit Nicolas Lefebvre et « d’autres très beaux projets vont se finaliser en France cette année. » Conçu en Loir-et-Cher, le robot échographique Melody est aussi fabriqué dans notre département par Axe Systems, spécialisé dans la production de matériel médical à Romorantin-Lanthenay.
Capucine Beauchamp

Info +
www.adechotech.com

© AdEchoTech

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *