Budget 2014 – Les Carlines à Vars, une fermeture inévitable

12 J'aime

3 commentaires

Loir&Cher info : Le Conseil général fermera son centre de montagne de Vars-les-Claux en mai 2014, pourquoi une telle décision ?
André Boissonnet : Fermer Vars est un crève-coeur mais malheureusement la grave crise économique, sociale et financière et le poids que l’État et le gouvernement font peser sur le Département ne permettent plus au Conseil général de financer le déficit structurel du centre de Vars.
L’histoire du centre des Carlines à Vars est liée au Loir-et-Cher depuis des années. Plusieurs générations d’enfants et d’adultes y ont découvert les joies de la montagne. Le Conseil général, dans son plan d’économies général, n’a plus les moyens de supporter une telle charge.

André Boissonnet, vice-président du Conseil général chargé de l'éducation, des transports et de l'enseignement supérieur, en charge du personnel départemental

André Boissonnet, vice-président du Conseil général chargé de l’éducation, des transports et de l’enseignement supérieur, en charge du personnel départemental

LCI : Qu’aurait coûté au Conseil général le fait de garder les Carlines ?
A. B. : Le déficit structurel du centre représente plus d’un million d’euros par an. Cette dépense est le résultat d’une hausse des coûts de fonctionnement que le prix des séjours ne parvient pas à compenser. Si l’on ajoute la difficulté d’accès au centre (720 km) et les travaux importants dont les bâtiments doivent bénéficier, on atteint une charge tout simplement déraisonnable pour le contribuable de Loir-et-Cher. Les villes de Blois, Romorantin, Vendôme et Saint-Ouen ont déjà fermé leurs centres de vacances depuis longtemps !

LCI : Qu’en sera-t-il des agents ?
A. B. : Les agents de Vars ont toujours accompli un travail remarquable autant auprès des enfants que des adultes. Le Conseil général s’engage à accompagner les agents dans la formation, la recherche d’un nouveau poste ou d’un nouvel emploi. Le Département agira pour la réussite de cet accompagnement.

3 commentaires

  1. Dommage pour ces enfants qui pouvaient decouvrir les joies de la montagne et de leur premiere vacances pour un grand nombre d’entre eux (grace a toute ces aides).

    ROUBERGUE JC & CH

  2. Je suis moi-même allé à Vars pour la colo ( j’ai 14 ans ).
    Je suis désespéré à l’idée de ne plus y retourner.
    J’ai adoré cette colo et je ne comprends pas cette décision car je
    n’ai pas trouvé que le bâtiment était détérioré.Et je pense que tous les
    enfants qui y sont allés ont le même avis que moi.

    Lisjak

  3. Cc robinou comment sa va et marie comment tu va j’aimerais vraiment qu’on se revoie . je vous envois plein de mails mais j’ai jamais une raiponce dommage je vous laisse et répondez moi vite gros bisous

    lelya classe de m Simon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *