Cosmétiques naturels innovants

16 J'aime

Ajouter un commentaire

Pour créer sa gamme de cosmétiques naturels, Devance Cosmétiques, France-Aimée Gaïl a breveté un procédé innovant permettant aux plantes de conserver toutes leurs propriétés naturelles.

Il y a des projets comme ça qui arrivent plus vite que prévu. Sa gamme de cosmétiques, France-Aimée Gaïl s’était dit qu’elle la lancerait quand elle serait à la retraite ! Disons qu’elle a pris quelques années d’avance… Car c’est à 35 ans, en 2012, qu’elle a claqué la porte de l’industrie pharmaceutique pour créer sa gamme de cosmétiques capillaires. « Je n’étais pas en accord avec la philosophie de la pharmacie », dit-elle sobrement, un léger sourire aux lèvres.

Pas de conservateurs

Antillaise, France-Aimée constate rapidement l’effet déplorable de la pollution sur ses cheveux « afro » à son arrivée en métropole pour suivre ses études de chimie. Habituée aux shampoings maison à base de plantes, elle se tourne vers les produits étiquetés « naturels » pour se rendre compte rapidement qu’ils n’ont de naturel que le nom. L’idée d’élaborer ses propres produits pointe alors tranquillement son nez. Mais, surtout, sans conservateurs. Spécialiste du sujet, la chimiste l’avoue tout de go : « C’était une hantise d’en mettre ! »
Elle trouve la solution en brevetant un procédé de lyophilisation des plantes qui leur permet de conserver toutes leurs propriétés. Soutenu par l’Aritt Centre (Agence régionale pour l’innovation et le transfert de technologie), son laboratoire Livenat remporte le concours de création d’entreprise innovante organisé par OSEO Innovation en 2013. La phase de fabrication n’est pas la plus aisée : trouver un fabricant de cosmétiques qui travaille sans conservateurs relève de l’exploit, mais elle déniche la perle à Salon-de-Provence (13).

Spa du cheveu

Destinés aux professionnels et adaptés à tous les types de cheveux, les produits Devance Cosmétiques se présentent sous forme de poudre à mélanger et à poser comme un soin. En raison du processus de fabrication, le produit est forcément plus cher que n’importe quel soin industriel. « À partir de 30 €, ils doivent être envisagés comme un spa du cheveu, un moment où l’on se détend », justifie France-Aimée, qui reste nostalgique des séances de shampoing de son enfance. « En Guadeloupe, c’était de grands moments intimes de rire et de discussion. Malheureusement, les préparations maison ont été supplantées par les cosmétiques américains. »
C’est ce savoir-faire qu’elle veut faire revivre, à base d’hibiscus, de dictame ou d’aloe vera. Limitée à quelques produits pour l’instant, la gamme devrait s’élargir petit à petit et s’ouvrir aux particuliers.
Alice Enaudeau

Info +
Tél. 02 54 44 64 59
devance-cosmetiques.com

Photos © Cyril Chigot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.