Créatrice de bijoux

1 J'aime

À Blois, Marguerite Sitthy crée des bijoux, en transforme d’autres et fait du sur-mesure…

Dans le quartier des artisans à Blois, Marguerite Sitthy a ouvert une boutique-atelier tout en élégance. Présentation.

D’un naturel plutôt réservé, Marguerite Sitthy crée des bijoux qui lui ressemblent, tout en simplicité et élégance. Après avoir vécu et travaillé en région parisienne (77), elle s’installe à Blois et ouvre son atelier en octobre 2017, en compagnie du photographe Louis Defer.
Là, dans sa boutique-atelier (qui comprend un studio photo), règne une ambiance douce et sereine. La décoration est très soignée : au-delà des bijoux exposés sur de jolis galets dans les vitrines (et des photos accrochées au mur), des cactus et plantes vertes ont trouvé leur place à l’air ou sous cloche, tout comme de belles orchidées blanches.

Sur son métier, Marguerite précise : « Je fais de la joaillerie, de la transformation et de la création. Je réalise, par exemple, des alliances en argent ou/et or ; un jeune couple est venu récemment me demander des anneaux qui se répondent l’un l’autre en or gris. Une mère et ses enfants m’ont demandé de réaliser un bracelet avec trois anneaux de couleur différente, forgés séparément, pour les 60 ans de son mari et de leur père (ils avaient une idée très précise de ce qu’ils souhaitaient). J’aime beaucoup ce type de demande, même si ce n’est pas toujours mon univers. » Ce travail sur-mesure demande un délai de quinze jours au minimum. « Je peux aussi monter un bijou à partir d’une idée ou d’une pierre. »

Des bijoux d’inspiration végétale

Marguerite travaille l’argent massif mais aussi d’autres métaux. Ses bijoux, sobres, sont inspirés par la nature, le végétal. « Ma particularité tient à l’utilisation du corozo (ou tagua), de la même famille que l’ambre, qui est un ivoire végétal. Ce matériau (issu de palmiers, NDLR) est originaire de Colombie, d’Équateur mais aussi d’Afrique. Mon objectif est de montrer ce que l’on peut faire avec. Avec un morceau de corozo, je peux réaliser plusieurs pièces. » (Des boutons de manchette, par exemple).

À découvrir sur place, la série « Aleamorphes » surprend et intrigue : il s’agit de minisculptures en argent massif que Marguerite Sitthy adapte selon le souhait de son(sa) client(e). Pour plus d’infos : www.youtube.com/watch?v=avznX5iR19U
Pour entrer dans l’univers de Marguerite Sitthy, rendez-vous au 5, rue des Trois-Marchands à Blois.
À savoir : courant juillet, son site www.margueritesitthy.com comprendra une boutique en ligne.

 

Info +
Du lundi au vendredi, de 13 h 30 à 19 h
Samedi, de 10 h à 17 h 30.
Tél. 06 60 29 63 13
marguerite@sitthy.com

© Laurent Alvarez