Des sorties en forêt, à Vendôme, pour se sentir mieux

18 J'aime

Ajouter un commentaire

Laurence Paganucci, sophrologue sylvothérapeute en Vendômois, propose des sorties en forêt pour vivre, sentir et ressentir la nature. Vibrer au contact de ces géants que sont les arbres. Le végétal apporte sérénité et bien-être. On a testé…

Vendôme, bois de l’Oratoire. Laurence Paganucci, sophrologue sylvothérapeute, nous demande de fermer les yeux. C’est fait. Sur nos visages, le jeu des traits de lumière qui traversent les feuillages se traduit par une caresse de chaleur sur la peau, suivie d’une légère fraîcheur.
La voix de Laurence nous invite à nous concentrer sur les bruits… Ceux proches et puis ceux d’un peu plus loin et plus loin encore. L’oreille « s’affûte » et capte des sons nouveaux. Au bruissement des feuillages, s’ajoutent le craquement sec d’une branche foulée par on ne sait quel animal.

L’aboiement d’un chien se fait entendre, venu d’au-delà la frange d’arbres. Des bruits de la civilisation proche, le moteur d’une voiture, d’un train… La vie dans toutes ses expressions nous titille l’ouïe. Et puis, la voix de Laurence à nouveau. « Vous pouvez ouvrir les yeux ! » Rien n’a bougé autour de nous, et pourtant, le changement est perceptible. Soudain, c’est comme si la vue à son tour était devenue plus perçante elle aussi. Le regard pénètre le végétal, s’échappe toujours plus loin. La vision se fait globale comme l’ouïe l’instant précédent.

Bien-être

Nous poursuivons notre chemin. La sophrologue sylvothérapeute nous invite, cette fois, à toucher l’écorce des arbres, les mousses, le craquant des feuilles mortes… d’en respirer aussi leurs senteurs. Devant un miroir d’eau, elle dirige nos regards vers le reflet des arbres et celui du ciel que l’on devine à sa surface. Des images qui progressivement gagnent en détails pour devenir aussi contrastées que les « originaux ». Les quatre éléments de la vie ‒ l’eau, le vent, le soleil et la terre ‒ se trouvent réunis autour de ce cinquième élément que nous symbolisons. Nos organismes s’apaisent. Peu de paroles s’échangent. Il est nul besoin de parler. Le bien-être s’installe.

Quel arbre choisir ?

« Choisissez un arbre et allez à son contact. Prenez votre temps pour cette rencontre. Présentez-vous à lui d’abord puis passez vos bras autour de son bras et laissez l’échange se faire. » Des arbres, il y en a tant, lequel choisir ? Chacun s’écarte à la recherche de ce « partenaire » insolite. Le plus grand, le plus fort… lequel m’appelle ? Mon regard se dirige vers les feuillages. Là-bas, le voici. Élancé, il se hisse vers la lumière si haut que sous l’effet de la brise, il se balance. Un tangage presque imperceptible. Je l’encercle de mes bras et appuie ma joue contre son écorce. Le contact est rugueux mais après quelques instants, je ressens le balancement de son tronc. Mes pieds s’ancrent au sol comme s’ils prenaient, eux aussi, racine. Il n’y a plus que l’instant présent.
Le retour à la civilisation se fait ensuite lentement. Les regards sont plus clairs, les visages détendus. La parenthèse a été bénéfique.

Annette Fluneau


Info +
contact@laurence-paganucci-sophrologue.com
www.laurence-paganucci-sophrologue.com/sylvotherapie

© Annette Fluneau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.