Du côté de l’atelier à Ternay… côté coulisses

20 J'aime

Ajouter un commentaire

Fin 2013, Magali Guibet Benhard créait son entreprise et, en 2014, naissait son site www.ducotedelatelier.fr. Depuis, la créatrice d’objets de déco et de mobilier a mûri son projet. Rendez-vous à Ternay, dans son show-room au cœur de la nature.

À Ternay, petite commune de 350 habitants, il s’en passe des choses ! Sur place, dans une jolie maison pas loin du centre-bourg, Magali Guibet Benhard a installé son atelier. On fait quelques pas dans la cour et on se trouve face à une ravissante maisonnette de verre et de métal imaginée par la créatrice : « Tout a été pensé pour être au milieu de la nature ». La vue sur l’étang voisin l’atteste…

La jeune femme précise : « J’essaie d’être une artisane moderne ; mes objets et meubles sont de qualité française ». Dans cet espace empli de charme, Magali reçoit sur rendez-vous. « Le thé et le café sont offerts », sourit-elle. « C’est bien de travailler à la campagne. Je fabrique et je livre 50 % de ma production en région parisienne, à l’île de Ré, à La Rochelle ou dans le sud de la France. Avec le bouche-à-oreille, j’ai même développé Londres l’an dernier ! »

Travailler des matériaux nobles

Depuis le début, Magali propose un style – campagne, chic, industriel – qui lui est propre. Autodidacte, elle s’est formée auprès d’amis artisans d’art. « J’aime la déco depuis que je suis toute petite. » Et un voyage au Canada, à 16 ans, a tout déclenché. « J’ai un coup de cœur pour la mise en scène des objets là-bas. Depuis le début, ce que je voulais, c’était travailler des matériaux nobles comme le chêne, l’acier, le verre, la pierre. »

Aujourd’hui, ses clients sont des particuliers comme des professionnels. Côté local, elle a, par exemple, fait l’aménagement de la boutique de la Maison natale de Ronsard, à Couture-sur-Loir (Vallée-de-Ronsard).

Ses dernières créations sentent très bon ! Il s’agit d’une collection de bougies naturelles, à base de cire de soja et de 100 % mèche de coton. À savoir : elles ne contiennent aucun agent cancérigène. « J’ai travaillé avec un « nez » de Grasse pour les parfums : fruits de la Passion, cèdre-santal, mûre-musc et ambre. C’est assez gourmand… » Chaque bougie (combustion : trente-cinq heures, 22,50 €) est présentée dans un pochon de coton siglé « Du côté de l’atelier », réutilisable à l’envi.
Des cartes cadeau (50 €) existent aussi, valables un an.
Magali lance aussi des collections éphémères – du style bracelet d’enfant, carte postale, etc. Dans son show-room, on déniche des objets à partir de 1,50 € (cuillère à épice en bambou), 6 € pour les porte-tasses en bois, 16,50 € pour les tapis de souris en métal, très chic !

En projet : créer des liens avec des comités d’entreprise locaux
En local, Magali Guibet Benhard aimerait développer des partenariats avec des comités d’entreprise (CE) et pouvoir exposer certains de ses objets sur place.

Info °+
Tél. 06 38 69 28 24
Mail : ducotedelatelier@outlook.fr

© Laurent Alvarez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.