En Blois-Vienne, le théâtre Monsabré reprend vie

10 J'aime

1 commentaire

En Blois-Vienne1, le théâtre Monsabré a marqué la vie culturelle locale d’après-guerre. Fermé au public depuis 2008, il revit depuis plus d’un an grâce à l’association Théâtre Monsabré qui y programme des spectacles éclectiques tous les week-ends.

lci82_monsabre_portraitC’est l’effervescence ce vendredi de décembre au théâtre Monsabré. Sur la scène, Georges Paltrié, guitare à la main, prend la pose sous l’œil d’un photographe pour annoncer son spectacle en hommage à Brassens qu’il jouera ici dans quelques jours ; un peu partout, des traces de travaux récents…. Entre un coup d’œil et quelques plaisanteries lancées à ses deux compères sur scène, Jean-Jacques Adam lâche de grands éclats de rire. Président de l’association Théâtre Monsabré et responsable du lieu, il a découvert cette salle par hasard, à l’occasion d’une réunion d’école pour ses enfants. Niché dans la cour de l’école Sainte-Marie Monsabré, dans le quartier Blois-Vienne, le théâtre était fermé depuis 2008 et ne servait plus qu’à l’école. Moquette rouge au sol, fenêtres hautes cachées par d’épais rideaux, strapontins en bois numérotés d’époque, rideau noir sur la scène, affiches au mur… Un jour de septembre 2011, du fond de la salle, Jean-Jacques Adam est captivé. Originaire d’Orléans, il vient d’arriver à Blois et n’a jamais entendu parler de ce vieux théâtre. « Je me suis demandé ce que c’était que ce truc dans une école. Je me suis tout de suite dit qu’il y avait quelque chose à faire ! » Animateur sur Fun Radio dans les années 1980, l’homme a du bagout et de l’énergie à revendre. En deux temps, trois mouvements, il obtient l’accord de la directrice de l’école, Christine Daudé, et du propriétaire, la Fondation de l’enseignement catholique Victor-Dillard, pour redonner à cette salle sa vocation première de lieu de spectacle.

Éducation populaire et lien social

Construit dans les années 1930 et partiellement détruit par les bombardements alliés, le théâtre ne doit son salut après-guerre qu’à l’énergie du curé de la paroisse, Georges Richard. C’est lui qui y fait installer les 200 sièges recouverts de velours toujours en place. Lui encore qui soutient le « Groupement familial ». Cette association locale de théâtre de patronage réunit des comédiens amateurs parmi les habitants du quartier dans un but d’éducation populaire et de lien social et se produit à Monsabré… Jusque dans les années 1980, le théâtre accueille les représentations des troupes locales et les spectacles des écoliers de Sainte-Marie. La salle sera fermée une première fois avant d’accueillir une compagnie de théâtre professionnelle dans les années 1990 et de refermer ses portes au public en 2008.

Théâtre, concerts, cinéma

lci82_monsabre2Venu jouer Vilar au miroir en avril 2014, Christian Gonon, sociétaire de la Comédie-Française, souffle à l’oreille de Jean-Jacques Adam : « Surtout, garde-la comme elle est, cette salle, avec son odeur… On n’en a plus, des salles comme ça à Paris ! » Et c’est bien l’intention de l’association qui s’est constituée à la fois pour conserver ce patrimoine historique et pour y recréer un pôle culturel en Blois-Vienne. Remis aux normes par la Fondation Dillard, le théâtre Monsabré accueille de nouveau du public depuis les Journées européennes du patrimoine 2013, date à laquelle il a rouvert ses portes. Ce jour-là, Le Dernier Métro de Truffaut y est diffusé et remplit presque la salle.
Depuis, le théâtre de la rue Bertheau s’anime tous les week-ends. Au programme : des spectacles éclectiques grand public qui ne se limitent pas au théâtre. La salle accueille ainsi également des concerts rock, blues, classique ou jazz qui font le plein. Le bouche-à-oreille aidant, le théâtre commence à se faire un nom et à recevoir des demandes de tourneurs. « Certains artistes recherchent des salles en province pour tester leur spectacle avant de le jouer à Paris, ça peut nous ouvrir des portes », note Jean-Jacques Adam.
Encouragé par la bonne fréquentation de la salle, il voudrait aussi y programmer des cycles cinéma autour de vieux films ou des ciné-concerts. Il songe aussi à des festivals.
En un peu plus d’un an, la salle a réussi à se reconstituer un public et à se faire une place sur la scène locale. L’objectif de l’association est donc en passe d’être atteint.
Alice Enaudeau

1 – Rive gauche de la Loire.

Info +
www.theatremonsabre.com
11, rue Bertheau en Blois-Vienne
Réservations : 06 95 20 86 25 – Tél. 06 44 80 25 45 (Jean-Jacques Adam)
www.facebook.com/theatre.monsabre

© N. Derré

1 commentaire

  1. je suis déja abonnée à la halle aux grains mais je souhaiterais assister à certains de vos spectacles avec des amis

    Pourriez vous me faire parvenir votre programmation sur l’année

    avez vous un système d’abonnement et des réductions 3ème âge?

    lecomte liliane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.