Un engagement au service des autres

17 J'aime

Ajouter un commentaire

Âgés de 18 ans tous les deux, Romain Deneuville et Maximilien Mauguin ont pour (autre) point commun d’être JSP, « Jeune sapeur-pompiers », depuis quatre ans. Tous les deux, dès leur 13e anniversaire fêté, se sont dépêchés de rejoindre le centre de Blois sud. Leurs raisons diffèrent, mais leur volonté de « venir en aide aux autres » se rejoignent.

Romain vient d’une famille de militaires. Un père gendarme et surtout un grand-père pompier professionnel à Paris, puis à Saint-Aignan. « C’est lui qui m’a donné envie d’endosser la tenue, ainsi que certaines émissions télévisées. » Ce qui plaît au jeune homme dans cet engagement ? « Les missions qui changent, tout en restant dans la dynamique de porter secours aux autres. » En faire un métier, « pourquoi pas ? » C’est toutefois dans le milieu forestier que Romain se forme actuellement. « Un environnement professionnel où il a été amené justement à porter secours à un collègue blessé, en donnant les premiers soins », intervient Aurélien Beaudoin, responsable des JSP. Une précision qui méritait d’être apportée, Romain l’ayant passée sous silence. C’est qu’à l’école des JSP, on apprend à penser et à réagir collectif. « Les interventions se font toujours en binôme au minimum. Faire les choses pour l’autre, c’est ce qui est important. Nous apprenons par conséquent aux JSP à être soudés entre eux. La cohésion est primordiale en intervention. »

Un métier : secourir les autres

En faire un métier, une certitude pour Maximilien ! « J’envisage de devenir infirmier urgentiste et d’intégrer le Samu de Paris. Secourir les autres, cela donne un but dans la vie ! » Pour lui, le déclic s’est fait un été, sur une plage où il se trouvait avec sa famille. Il n’avait alors que 6-7 ans. « Une personne a été prise de malaise. J’ai été témoin de la scène et des soins qui lui ont été donnés par les secours. » De ce jour, il n’aura plus qu’une idée en tête, intégrer le corps des JSP dès ses 13 ans atteints. « Mes parents m’ont toujours dit que depuis ce moment-là, je voulais aider les autres. »
Animé par la volonté d’apprendre et de bien faire, cet engagement lui a beaucoup apporté. « C’est une bonne école de la vie. Le groupe m’a fait grandir. J’ai appris à faire avec les autres, avec tous les éléments du groupe, à trouver ma place et à m’y sentir bien. » Les JSP sont soumis à des entraînements poussés en termes de mise en scène pour les confronter à ce qu’ils seront amenés à vivre d’ici peu en interventions, bien réelles cette fois. « Même si l’on sait que c’est pour de faux, on finit par se prendre au jeu et à ressentir le stress de l’urgence, l’adrénaline de l’intervention. » Maximilien attend avec impatience de ressentir ces émotions, cette fois pour de vrai, en portant à son tour secours à autrui !
Capucine Beauchamp

En savoir plus
http://sdis41.fr/recrutement/jeunes-sapeurs-pompiers

photos © Cyril Chigot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *