La Sologn’hotte

12 J'aime

Ajouter un commentaire

Au volant de son camion vert pomme griffé La Sologn’hotte, Julie Jeuffrault vend des produits du terroir.

Trouver un commerçant itinérant en particulier sur un marché de bonne taille s’apparente parfois à chercher une aiguille dans une botte de foin ! Rien de plus facile, en revanche, pour repérer la Sologn’hotte. « C’est Julie, les produits du terroir… vous pouvez pas la manquer ! Vous apercevez le camion vert pomme là-bas ? Eh bien, c’est elle ! »

Sur les places et les marchés, la couleur éclatante de la carrosserie se repère d’autant plus qu’elle est ornée de dessins naïfs de fruits et légumes. Tout un message de fraîcheur ainsi véhiculé et à l’intérieur du petit camion, c’est… tout pareil ! « Je ne prends que de la qualité », souligne Julie Jeuffrault. « Les producteurs connaissent mon exigence. » Bouclettes au vent, le sourire aux lèvres, Julie parle avec passion de produits locaux qu’elle vend sur les marchés du département, et de ceux qui sont à leur origine, les producteurs. « Je connais leur exploitation, leur façon de travailler, l’exercice est donc facile. » Le petit camion vert de la Sologn’hotte s’est lancé sur les routes en juillet 2017. Et si son nom pourrait laisser penser qu’il se cantonne à aller à la seule rencontre des consommateurs solognots, détrompez-vous ! De Souesmes à Vendôme, Julie est présente du nord au sud, sur une vingtaine de marchés.

Un changement de vie

Julie Jeuffrault n’est pas la première qui, à la quarantaine sonnée, envoie tout balader professionnellement pour changer de vie. Après vingt années passées dans l’agroalimentaire en industrie, elle a fait le choix de quitter un bon poste et de se remettre en question. « Je voulais changer, plein de possibilités s’offraient à moi, mais j’ai préféré me tourner vers ce qui correspondait plus à ce que je suis. » À l’envie de bien manger s’ajoute celle de faire découvrir de beaux et bons produits locaux. « J’aime quand mes clients me disent retrouver le goût vrai des légumes, de la viande. Mes premiers clients reviennent, c’est donc que les produits leur parlent ! » Il y a aussi l’envie de relever un défi, de « faire quelque chose qui me correspond. Quelqu’un du nord du département n’ira pas chercher un fruit, un légume, un fromage dans le sud. Par mon biais, il peut le découvrir, l’apprécier et devenir consommateur. J’aime aller à la rencontre des gens. » Julie a choisi l’itinérance en partie pour ça, mais aussi « parce que l’ambulant est un modèle économique plus viable. Si je tenais boutique, je verrais beaucoup moins de monde et je croulerais sous les charges. »

Rendez-vous sur la place de l’église…

C’est par le biais de sa page professionnelle Facebook que la Sologn’hotte garde le contact avec ses clients. Pour les personnes les plus âgées et non équipées d’outil informatique, l’information circule aussi par le biais des mairies. Tous les quinze jours, sur un circuit établi, Julie se positionne sur la place de l’église. Après le petit temps d’observation habituel à l’arrivée d’un nouveau membre, la grande famille des commerçants ambulants l’accueille désormais avec chaleur dans son giron. « Là encore, c’est la rencontre avec les gens qui me plaît. »
Capucine Beauchamp

Info +
Suivre les pérégrinations de la Sologn’hotte ou contacter Julie Jeuffrault :
www.facebook.com/lasolognhotte/
Tél. 06 30 11 99 14

Photos © Marianne Lartigue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *