Le Bouchon de Blois fait revivre les « jours heureux »

7 J'aime

Ajouter un commentaire

Le gymkhana de Fréteval, la course de côte d’Orchaise, les trois heures de Contres et le Slalom de Blois… des événements vécus par les plus de 20 ans ! « Le Slalom de Blois se courait en pleine ville, place de la République. À cette époque, on réalisait sa vie dans un métier dont on faisait aussi une passion. La compétition est un laboratoire qui contribue à l’évolution technologique », commente Philippe Plantier, président de l’association Valve, organisatrice du Bouchon de Blois.

Ce rendez-vous partagé avec les Blésois et les Loir-et-Chériens, le temps d’une journée jusqu’à maintenant, prend une nouvelle dimension cette année : il aura lieu le week-end des 27 et 28 avril mais sera précédé d’un mois d’animations dans la ville ! « La notoriété du Bouchon de Blois se renforce dans le monde automobile. Cette évolution tend à le faire devenir un grand événement populaire. À chaque édition, nous célébrerons désormais l’anniversaire des 50 ans de l’année. Pour 2019, ce sera donc l’année 1969 ! »
Un magazine de 48 pages (disponible dans les boutiques de la ville) en retracera l’actualité, « façon poil à gratter parfois, avec un recul amusant sur les évolutions de notre société. À l’époque, on fumait partout, jusque dans les émissions de télévision. Au cinéma, l’enseignante amoureuse de son élève mourrait d’aimer… Aujourd’hui, elle est la Première dame de France. En 50 ans, le monde a changé ! »

Une fête dans la ville

Pour revivre l’ambiance des « jours heureux », l’association organisatrice embarque les propriétaires de voitures anciennes, la ville et ses commerçants. Elle souhaite que ses habitants s’approprient eux aussi l’événement en affichant un détail vestimentaire ou autre rappelant l’année 1969. « Les commerçants sponsorisent un véhicule historique et mettent en vitrine un élément rappelant l’automobile. Quatre concessionnaires (Renault, BMW, Mercedes, Abarth) ressortent d’anciens véhicules de leurs marques. Il y aura de la musique, des scénographies, un village d’exposants, des jeux, une exposition de véhicules historiques, une expo photos sur les grilles de la préfecture et les chalands pourront déambuler (le samedi 27 avril) dans la reconstitution d’une rue en 1969. Le lendemain (dimanche 28 avril), le public pourra monter dans une voiture ancienne. Il suffira de faire du pouce (l’auto-stop, encore une pratique perdue au fil du temps !) sur son passage. » Incontournable, la montée historique des remparts de Blois constituera un temps fort à ne pas manquer ce dimanche 28 avril. « Encore une chose importante à souligner, rappelle Philippe Plantier, c’est entièrement gratuit pour le public ! »
Capucine Beauchamp

Programme détaillé sur www.valveautoretro.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.