Le Centre d’initiation à l’environnement ouvre ses portes

0 J'aime

3 commentaires

Samedi 26 avril, le Centre d’initiation à l’environnement  – financé par la Fédération des chasseurs de Loir-et-Cher – ouvre ses portes à Montrieux-en-Sologne.

Le Centre d’initiation à l’environnement ouvre ses portes au public samedi 26 avril à partir de 10 h. Situé à Montrieux-en-Sologne, imaginé et financé par la Fédération départementale des chasseurs de Loir-et-Cher, cet aménagement pédagogique a de quoi séduire les scolaires, les familles et les chasseurs. Unique en région Centre, il sera le troisième au plan national.

Marie Schricke-Doyen est l'animatrice environnement de la Fédération des chasseurs de Loir-et-Cher.

Marie Schricke-Doyen est l’animatrice environnement de la Fédération des chasseurs de Loir-et-Cher.

Les huit bassins sont encore déserts mais une eau claire y circule avec de jolis murmures. Tout est prêt pour accueillir les trente espèces d’oiseaux appelées à s’y installer d’ici peu. « Presque prêt ! » rectifie Marie Schricke-Doyen, l’animatrice environnement de la fédération. « Il y a encore la branche du chêne à couper là-bas pour éviter que fouines et martres l’utilisent pour s’introduire dans les parcs. Il reste les clôtures électriques à mettre en place pour maintenir à distance les renards. Quelques détails par-ci par-là, le portail, quelques plantations, les panneaux pédagogiques… » La vie, animale et végétale s’installe déjà  néanmoins dans cet univers.

Des espèces chassables et une espèce protégée

Les oiseaux seront les rois !

Les oiseaux seront les rois !

Dix-neuf espèces (locales) d’oiseaux d’eau, des oiseaux d’élevage vont bientôt découvrir leur nouvel environnement. Canards siffleur, pilet, colvert, sarcelles d’été et d’hiver… (quelques espèces de surface), canards plongeur, morillon, fuligule milouin… (quelques autres). Des espèces « chassables » parmi lesquelles se glissera une espèce protégée, le harle piette, un petit canard plongeur au plumage immaculé strié de noir, d’une grande beauté. « Il est possible de le voir parfois, par grand froid, sur les étangs comme celui de Malzoné. » Pour pouvoir détenir et présenter cet oiseau ainsi que ses congénères au public, une autorisation a été délivrée à la Fédération des chasseurs… et Marie Schricke-Doyen a même passé un certificat de capacité.

Oiseaux d’eau et oiseaux des champs

Dans un espace là encore aménagé pour elles, différentes espèces de faisans, de cailles et de perdrix pourront vivre leur vie en toute tranquillité, bien que sous les regards proches des visiteurs. Ces derniers pourront observer au plus près la soixantaine d’oiseaux présents sur le site, en passant d’un bassin à l’autre. Des panneaux pédagogiques enrichiront l’observation en apportant aux visiteurs un complément d’information.

Une mare pédagogique vitrée

L'espace d'observation vitré permettra d'observer les oiseaux en toute tranquilité...

L’espace d’observation vitré permettra d’observer les oiseaux en toute tranquilité…

Le centre se présente sous l’apparence d’une maisonnette solognote typique. Briques, pierres, colombages, elle se fond dans l’environnement forestier et ne choque pas le bâti ancien en place. À l’intérieur, des films pourront être projetés sur l’immense mur blanc. Le plus étonnant reste à découvrir derrière deux portes coulissantes qui s’effacent pour laisser place à un espace d’observation vitré donnant sur l’extérieur. Une mare en coupe permettra d’observer aussi la vie sous le niveau d’eau et donc les canards plongeurs en action. Et cela en restant… au sec !

Le Centre d'initiation à l'environnement, unique en région Centre, sera le 3e au plan national.

Le Centre d’initiation à l’environnement, unique en région Centre, sera le 3e au plan national.

Info +
Visiter le centre d’initiation à l’environnement
Ouverture samedi 26 avril, dès 10 h – Entrée gratuite ce jour-là, mais réservation indispensable au
02 54 50 01 60 ou 06 81 66 56 09.
www.chasseursducentre.fr/fdc41/ – Courriel : animation.environnement.fdc41@orange.fr

D’autres dates s’inscriront dans le calendrier des « Instants nature » à se procurer auprès de la fédération.

3 commentaires

  1. Petite question :
    « Il y a encore la branche du chêne à couper là-bas pour éviter que fouines et martres l’utilisent pour s’introduire dans les parcs. Il reste les clôtures électriques à mettre en place pour maintenir à distance les renards. Quelques détails par-ci par-là, le portail, quelques plantations, les panneaux pédagogiques… »
    Phrase suivie de « La vie, animale et végétale s’installe déjà néanmoins dans cet univers. »
    Humm… la vie animale et végétale, oui, peut-être, mais sélectionnée arbitrairement par les chasseurs, car toute vie animale n’est pas la bienvenue apparemment. Mais, excusez la question : la diversité n’est-elle pas la base de l’environnement ?
    Et les clôtures, encore et toujours, qui polluent à n’en plus finir les paysages de Sologne, et qui empêchent les petites gens de se promener et de profiter de cette si belle Sologne. Appartient-elle exclusivement aux chasseurs ? J’espère sincèrement que les gens vont se réveiller et comprendre que rien de tout ça n’est « naturel », ni respectueux de l’environnement !
    Je ne veux pas jouer les anti-chasse primaires, mais là, je doute sincèrement de la crédibilité des chasseurs et de cet espace, ne serait-ce que par la super incohérence des 2 phrases citées ci-dessus.
    Colère !!!

    Adeline

    • Bien content de voir Adeline et sans doute d’autres personnes qui ne voient ici qu’un moyen détourner de montrer une Sologne qu’il serait préférable de cacher (bien que malheureusement réaliste), celles de grillages et de gestions d’espaces et d’espèces allant à l’encontre de la biodiversité ou tout simplement de la vie. Dommage qu’une telle structure s’installe en Sologne et dommage qu’une collectivité comme le Conseil général la soutienne par cet article voire j’imagine des financements.
      Lui souhaitant une courte vie
      François

      François

    • Tout à fait d’accord ! ce site est loin d’être un centre d’initiation à l’environnement, tout n’est qu’artificiel, ce n’est ni plus ni moins qu’un poulailler accueillant plusieurs espèces d’oiseaux, la plupart chassables. Il ne faut parler de pédagogie ici… Quel est le message qui souhaite être transmis aux visiteurs ?? une chose est sûre, c’est que ce centre reflète bien notre chère sologne et ses chasseurs qui la peuplent !! mais certainement pas la nature !! si vous souhaitez découvrir la nature de votre région, la vraie, toute la biodiversité qu’elle abrite, je vous invite à vous rapprocher d’associations de préservation de notre patrimoine naturel !

      lucie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.