L’Épicurien à Villherviers, une maison de qualité

23 J'aime

Ajouter un commentaire

Arnaud et Lauriane Gauthier ont repris voilà deux ans l’ancien restaurant La Renaudière, à Villeherviers, tout près de Romorantin-Lanthenay. Après huit mois de travaux, L’Épicurien a ouvert ses portes et depuis, le succès ne se dément pas.

Le restaurant à tendance semi-gastronomique est plein à craquer ‒ jusqu’à un mois à l’avance les week-ends. Il faut dire qu’Arnaud et Lauriane Gauthier ne ménagent pas leur peine. La jeune femme a même quitté son (très) bon job à Paris (conducteur de travaux pour les Monuments historiques) pour accompagner son mari dans son projet.

Huit mois de travaux

« C’est le maire de Villeherviers qui nous a sollicités. Il nous a dit que le restaurant était à vendre. Nous avons fait une proposition qui a été acceptée », raconte Arnaud.
Ce n’était pas gagné. Après le succès de La Renaudière (« C’était une institution. Complet tout le temps »), le restaurant a compté cinq propriétaires qui n’ont pas tenu plus d’un an. Il est ensuite resté fermé trois ans avant que le couple Gauthier ne le récupère en triste état. « C’était délabré, il y avait des fuites… »
Huit mois de travaux plus tard, le restaurant est sur pied et accueille 80 à 100 couverts par jour.

Tout est fait maison

Cent pour cent de ce qui est servi à L’Épicurien est fait maison à partir de produits bruts et frais. « Il est essentiel pour nous de travailler avec des producteurs locaux et bio. C’est une démarche naturelle. Nous faisons attention à notre empreinte carbone, à l’écologie », explique Arnaud.

Plusieurs projets

Loin de s’endormir sur ses lauriers, le couple a d’autres projets. « Nous souhaitons créer un gîte autonome en Sologne, un gîte qui produira sa propre électricité, équipé de toilettes sèches… » Arnaud et Lauriane ont également racheté le commerce qui se trouve presque en face de leur restaurant sur la nationale.
Ils envisagent d’ouvrir une brasserie « plus simple, plus conviviale, ouverte le week-end, c’est-à-dire vendredi, samedi, dimanche et qui désengorgera L’Épicurien ». L’ouverture est prévue dans l’année. Le chef sait déjà ce qu’il y servira : salades bio, bières artisanales, vins choisis, planches de fromages locaux, charcuteries, tapas, frites, chips maison. « Très simple, mais bon », conclut-il. On a hâte…

Julie Bind

Qu’est-ce qu’on mange ?
Tous les plats sont réalisés à partir de produits frais et bruts, transformés sur place. La carte, « réduite » à cinq entrées, quatre plats et cinq desserts, varie selon les saisons. Quelques plats emblématiques :
– carpaccio de Saint-Jacques aux raisins noirs et agrumes, aromatisé au vinaigre de miel de Sologne de Cour-Cheverny,
– chausson d’escargots à la crème d’ail,
– cœurs de ris de veau à la forestière servis en cocotte gratinée à la commande,
– Pour les « végé » (-tariens ou – taliens), le chef adapte la carte sans souci. Ce jour-là, il nous propose spontanément pour un végétarien : « Un œuf poché à la crème de morille, servi avec du mesclun de chez Luguette (ferme bio à Loreux, juste à côté), des carottes et des navets au miel et du fromage de chèvre ».

Distinctions en pagaille
Le ton est donné avant d’entrer. Deux plaques ornent le mur extérieur : « Lauréat d’excellence gourmet des régions » et « Petit Futé 2019 ».
Le jeune chef est également éligible au label « Maître Restaurateur », qui garantit 100 % de produits frais, bruts et transformés sur place.
L’établissement fait aussi partie de l’association « Cuisine en Loir-et-Cher », qui regroupe 27 restaurateurs du département autour des valeurs d’une cuisine de qualité réalisée à base de produits locaux. Il a également reçu la médaille de l’Assemblée nationale. En deux ans à peine, le restaurant a créé sept emplois.

Info +
L’Épicurien – 20, route de Salbris – 41200 Villherviers
Tél. 02 54 96 22 75 – Tous les jours sauf lundi.

© Cyril Chigot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.