Les bons yaourts de la ferme

12 J'aime

Ajouter un commentaire

Du côté de Sargé-sur-Braye, la ferme des Érusées produit du lait… et des yaourts et desserts 100 % artisanaux.

Élodie Bertrand et Laurent Genevois se sont installés là en 2006. Avant, ils étaient techniciens à la chambre d’agriculture… et conseillaient les agriculteurs ! Ils ont changé de voie et racontent leur histoire. « Nous avons lâché notre métier pour nous installer, nous ne sommes pas du milieu agricole, nous avons bourlingué avant. » Élodie a suivi un cursus d’ingénieur agronome : « J’ai découvert l’agriculture par hasard. Nous avons travaillé tous les deux à la chambre d’agriculture comme conseillers à Mondoubleau et nous souhaitions rester dans la région  (elle est tourangelle, lui vient de Nevers). On a senti quand on était prêts. »

Une installation hors cadre familial

« C’est une installation hors cadre familial. Nous avions dans l’idée de faire vivre notre famille, nos trois enfants, sur la ferme. Nous avons trouvé la ferme d’Évelyne et Gérard Granger ; pour lui, c’était important que ça reste familial. Nous avons repris l’élevage, vieillissant, et nous sommes passés de  30 à 45 vaches », explique Laurent.

Un choix, les yaourts

lci82_erusees1« En 2009, nous avons subi la crise de façon importante. Les vaches n’avaient plus de lait, nous étions très dépendants du prix des céréales. Nous avons décidé d’être plus autonomes, d’optimiser nos terres. Nous souhaitions trouver quelque chose pour commercer avec les gens. On a commencé avec du veau gras (on en propose encore une fois par mois, sous forme d’escalopes ou en colis de 6 kg) puis on a regardé ce qui se faisait autour… il restait les yaourts ! Nous avons monté un laboratoire pour faire des produis frais, du fromage blanc, des yaourts…» Élodie ajoute : « Ça me choquait de voir mes enfants manger des yaourts qui avaient fait plus de 1 000 km ! Nous avons cherché nos voies de commercialisation. »

Le commerce en direct

« Nous avons commencé par faire trois marchés : Vendôme le vendredi matin, Mondoubleau le samedi matin et Villebarou, le mercredi après-midi deux fois par mois. Nous avons adhéré aussi au réseau Bienvenue à la ferme. Et nous avons souhaité développer le réseau blésois avec, depuis avril 2014, le site Web La Ruche qui dit oui !. Depuis, nous avons des clients à Blois ! Nous participons aussi au Balado drive, de Blois et Vendôme. On trouve aussi nos produits à la boutique Tout un fromage de Vendôme. Nous avons une dizaine de points de vente pour compléter le maillage. Nous sommes producteurs pour Bel, et 10 % de notre production part en yaourt. »

Produits proposés

« Nous allons jusqu’au bout du produit, nous maîtrisons. La gamme de yaourts1 proposée est variée : nature (3,30 € les six), coco, citron, caramel, vanille ou amande (3,60 € les six), fruits rouges (3,90 € les six), etc. Nous réalisons aussi des desserts, des riz au lait vanille (3 € les 400 g) ou chocolat (3,20 €). » Parmi les autres produits proposés, on trouve aussi de la crème fraîche, du fromage blanc battu ou du lait entier ! « On teste tout, il faut que ça corresponde à nos goûts. On a trouvé une gamme qui nous plaît, on sucre peu, par exemple car on a plus le goût du yaourt (le sucre casse l’acidité). Maintenant, nous souhaitons fabriquer des crèmes dessert, au chocolat ou à base de semoule… »
1 – Les prix sont ceux de La Ruche qui dit oui ! ou du Balado drive (tarifs différents au marché car il y a des frais de gestion liés aux sites Internet).

Un retour aux choses simples

« Avant, du temps de Félicien (Granger, l’ancien propriétaire de la ferme), tout le monde savait faire son beurre. On n’a rien inventé ! On prolonge le travail des anciens. On revient à des choses simples qu’on connaissait déjà, avec des règles sanitaires en plus. Nous allons jusqu’au bout du produit et on se fait plaisir. Nos clients sont contents… nous aussi ! »

Le terroir, un collectif

« Ici, on a trouvé tout un collectif, pour nous, c’est vraiment le terroir. Il y a une entraide agricole. Nous sommes plusieurs sur des Cuma (Coopératives d’utilisation de matériel agricole). Au total, près 25 personnes nous ont aidés quand on s’est installé. »

Un nouveau travail

« Depuis le mois de janvier, nous avons pérennisé l’emploi d’Amandine sur la ferme, c’était notre priorité. C’est un nouveau travail mais c’est très enrichissant. Nous aurons plus de liberté comme ça. »

Prochains rendez-vous

Dimanche 19 avril : portes ouvertes de Bienvenue à la ferme (+ d’infos sur www.loir-et-cher.chambagri.fr)
Jeudi 14 mai : la rando-ferme, organisée par le Groupement de développement agricole de Droué-Mondoubleau (GDA) s’arrête dans deux fermes. « Le départ se fera d’ici. C’est un moment où l’on explique notre travail, rien n’est caché. »

lci82_erusees2

Info +
La Borde berthe- 41170 Sargé-sur-Braye
Tél. 02 54 72 72 02
Boutique ouverte vendredi et samedi de 16 h à 18 h 30
www.facebook.com/fermedeserusees

© Laurent Alvarez

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *