L’industrie au service de l’art

10 J'aime

Ajouter un commentaire

À Theillay, l’entreprise d’usinage Creaform se détourne petit à petit de sa fonction de sous-traitant industriel pour mettre ses machines d’usinage au service de l’art contemporain.

lci90_creaform6C’est un beau corps de ferme caché au fond des bois entre Romorantin-Lanthenay et Vierzon. Difficile d’imaginer qu’il abrite une usine. Et pour cause, Creaform a progressivement quitté sa fonction d’usinage pour adopter celle de collaborateur d’artistes. D’où sa présence, au cœur de la forêt, à l’abri des regards indiscrets. Ici, la confidentialité est de mise. Par sécurité, au vu des pièces qui sortent des ateliers. Par respect aussi pour certains clients qui préfèrent taire leur collaboration avec l’entreprise solognote. D’autres, au contraire, assument totalement d’avoir recours aux technologies numériques pour leur travail artistique. C’est le cas du sculpteur Jean-Luc Moulène dont le catalogue de l’exposition à Beaubourg cite très clairement Creaform. Créée en 2001 par un ingénieur, Éric Rollet, l’entreprise a démarré classiquement, en sous-traitant la fabrication de pièces ou de maquettes pour une cible industrielle traditionnelle. Jusqu’à ce que son fondateur ait la bonne idée de démarcher les fonderies d’art, en 2004. Le bouche-à-oreille a fait le reste. Aujourd’hui, le domaine de l’art représente les deux tiers de son activité.

Assister un monde de l’art en mutation

lci90_creaform4En une dizaine d’années, Creaform a développé une véritable expertise auprès des artistes. « Nous sommes leur boîte à outils numérique et industrielle. Nous mettons notre rigueur industrielle au service de la création », résume Valérie Roi-Sans-Sac, assistante et véritable mémoire de l’entreprise. Moule, pièce originale ou reproduction d’une miniature à la bonne échelle, les possibilités sont infinies pour les artistes contemporains dont les méthodes de travail ont changé. lci90_creaform5Difficile, en effet, de sortir des pièces monumentales au sein de petits ateliers : à partir d’un fichier numérique ou d’une pièce de petite taille, Creaform crée une œuvre à la taille voulue en un temps record. La matière aussi a évolué : dans un monde artistique en constante mutation, le travail ne consiste plus seulement à travailler les matériaux nobles. Le polyuréthane ou le polystyrène apparaissent comme des matières artistiques au même titre que le bois ou le plâtre. Si certaines pièces sont intégralement conçues dans les ateliers de Creaform (fabrication et mise en couleur), d’autres sortent brutes, laissant l’artiste y apporter sa finition manuelle.
Mais les artistes ne sont pas les seuls à avoir adopté les méthodes industrielles. Grâce au scanner en 3D, les restaurateurs du patrimoine font appel à l’entreprise pour reproduire à l’identique des pièces qui risqueraient d’être abîmées au toucher. Sur ce principe, Creaform a réalisé des moulures de plafond pour une boutique parisienne de la marque Longchamp.

Reproduire des corps humains

lci90_creaform3Reproduire des pièces, mais des corps aussi. Le Musée Grévin fait ainsi partie des célèbres clients de l’entreprise, dont les ateliers fournissent les bases qui permettront de modeler les fameuses statues de cire. L’industrie cinématographique a également adopté le savoir-faire de Creaform : pour reproduire les œuvres de Rodin dans le biopic à sortir en 2017, par exemple, ou pour mouler le corps d’un acteur ou d’une actrice afin de fournir des patrons plus vrais que nature aux couturiers chargés de créer des costumes sur mesure.
lci90_creaform2Arrivé en mars 2016 pour prendre la suite d’Éric Rollet, parti à la retraite, le nouveau gérant, Nicolas Grenier, veut développer l’entreprise de 11 salariés pour en faire un acteur incontournable dans le milieu de l’art.
« Notre force, c’est de savoir dialoguer avec des artistes sans avoir à passer par le formalisme d’un cahier des charges, analyse-t-il. Notre expérience nous permet de comprendre leurs exigences. » Une gageure dans le monde industriel.
Alice Enaudeau

Info +
Creaform, Beauzy – route de Châtres – 41300 Theillay
Tél. 02 54 98 06 00
www.facebook.com/creaform.sologne
www.agrandissement-sculpture.com

© Cyril Chigot

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *