Lionnel Gosseaume, un vigneron libre

9 J'aime

Ajouter un commentaire

Lionel Gosseaume, vigneron à Choussy (41), a participé à l’exposition « du vin & des hommes » prévue à Blois (Expo 41) jusqu’au 21 septembre. Il revient sur cette aventure et raconte son métier, ses aspirations, etc.

Les coulisses de l’exposition « du vin & des hommes »

lionnel_gosseaume_expo« J’ai pris beaucoup de plaisir à la séance photo, en extérieur (réalisée dans le froid de décembre, NDLR). C’est ludique de se mettre en scène ! L’ambiance est très vite devenue décontractée, c’était amusant. Sur la thématique de l’exposition, c’est une super idée, une super promotion pour le collectif. Je suis sûr que les 12 vignerons photographiés sont contents d’y avoir participé. La mise en scène est belle, le lieu aussi (Expo 41, rue de la Voûte-du-Château à Blois). »

 

 

Les interviews réalisées

« J’ai été interviewé en vidéo dans le cadre de l’exposition “du vin & des hommes”. Ensuite, c’était pour le magazine Loir&Cher info. Ce sont des expériences très intéressantes car on prend rarement l’occasion de se poser des questions ! »

Avant la vigne

« À 10-12 ans, j’ai commencé à travailler avec mon frère dans la vigne et aussi en maraîchage. Ça m’ennuyait ! L’hiver, c’est froid, l’été c’est chaud… À 18 ans, je voulais aller loin de chez moi et j’ai fait une école d’ingénieur en agriculture à Toulouse. Puis j’ai été commercial chez Mouthon-Rotschild à Bordeaux, chargé de mission à la chambre d’agriculture du Maine-et-Loire, animateur de réseau pour les Jeunes agriculteurs à Paris et directeur de la Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles. Je voulais avoir un job “normal” et deux hectares de vigne. Mon frère m’en a trouvé neuf… (qui appartenaient à Jean-Claude Maurice). C’était à prendre ou à laisser ! »

Le changement de vie

« Quand j’ai repris la vigne de Jean-Claude Maurice – c’est mon père viticole, j’apprends beaucoup de ce qu’il me raconte –, j’avais encore un job à côté. Quand j’ai pris la décision d’abandonner mon job, je me suis dit : “Tu es givré !” Mais après ça, j’ai dormi comme un bébé ! Je ne regrette pas une seconde ce choix. J’espère que je n’aurai plus jamais besoin d’être salarié : il m’a fallu attendre 40 ans pour comprendre que je n’aime pas dépendre de quelqu’un ! Mais ce que j’ai vécu avant m’aide, les rencontres que j’ai faites, les méthodes de travail, tout cela m’a enrichi. La vigne, c’est un métier complet. Je me réalise tous les jours, tout ce qui se passe est super intéressant. »

Sa vision du vin

« On demande aux gens d’être dans la retenue en permanence. Je revendique le droit d’exploser de temps à autre, le temps d’une soirée. Le vin ça doit être tout ça, la fête aussi ! Je revendique le droit à l’ivresse. Pour moi, une bouteille, c’est fait pour être bu avec des copains. Un bon vin est celui qui procure du plaisir à celui qui le boit. Mais je respecte aussi les passionnés du vin qui le décortiquent ! Chacun a une relation personnelle au vin. »

Ses projets

« Je construis un chai au cœur de mon vignoble, à 2 km de chez moi. Les travaux vont démarrer en septembre, l’inauguration est prévue au printemps 2015. En général, je fais très peu de vente aux particuliers – ça demande beaucoup de présence, de disponibilité –, je travaille surtout avec les professionnels.
J’aimerais avoir un deuxième vignoble en Argentine, c’est magnifique, j’ai adoré ce pays. Là-bas, ça serait mon coin pour souffler ! »

Sa philosophie

« Je veux garder ma liberté d’action, d’intervention et ne faire partie d’aucune chapelle. C’est fondamental. Je me suis installé en viticulture avec un objectif : produire de jolis vins, et je ne suis pas certain qu’il n’y ait qu’une façon d’y arriver. Certains veulent opposer les vignerons, ça m’insupporte. On a tellement de choses en commun, on a tous les mêmes aspirations. Mon rêve, comme tous les vignerons, c’est de produire le meilleur vin du monde ! »

lionnel_gosseaume_planche

Info +
Pour les renseignements sur ses vins : www.lionelgosseaume.fr

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *