Mickaël, accueillant familial

27 J'aime

2 commentaires

Dans sa grande ferme à Couture-sur-Loir, Mickaël, 32 ans, exerce le métier d’accueillant familial. Il accueille à son domicile deux personnes handicapées psychiques, Alain et Thierry, tous deux âgés d’un peu plus de 50 ans.

Pourquoi ce métier ?

Je travaillais en établissement et je voulais proposer un autre projet de vie, des activités différentes… J’ai eu envie de le faire chez moi. J’aime le contact et j’apprécie de travailler à mon domicile. J’aménage mon emploi du temps comme je veux et cela permet de rester disponible pour faire beaucoup de choses. Je bricole, j’ai plein de projets pour la restauration des bâtiments de la ferme.

L’implication de la famille

Avec ma compagne, Christelle, nous en avons beaucoup discuté. L’agrément est donné à une personne, mais toute la famille est impliquée. Elle m’a suivi car elle savait où je voulais aller, c’était très clair dans ma tête. Nous n’avions pas encore d’enfant quand on a commencé. Hugo, notre fils de 5 ans, a toujours vécu ainsi. Ça ne lui pose aucun problème.

Le quotidien

accueillant_familial_mickael4Alain et Thierry sont autonomes. C’était notre souhait. Ils ont chacun leur chambre et partagent une salle de bains et les toilettes. Tous les repas sont pris en commun. Chaque samedi, nous établissons ensemble le planning d’activités pour la semaine, en fonction de leurs goûts. Nous avons un cheval à la ferme. Alain aime beaucoup le soigner. Thierry préfère les travaux du bâtiment. Il bricole avec moi. Il lit beaucoup et fréquente la médiathèque de Montoire. Nous allons aussi à la piscine ou faire du vélo.

Offrir un projet de vie

accueillant_familial_mickael2L’accueil familial propose une alternative à l’établissement. Les structures pour personnes handicapées « vieillissantes » sont rares. Nous voulons donner à Alain et Thierry une vie heureuse, qu’ils s’épanouissent et fassent des progrès quand c’est possible. C’est gratifiant de voir une évolution positive.

Les doutes

Il faut se remettre sans cesse en question, se demander si on fait bien les choses. Quand on doute sur une façon de faire, de réagir, on peut se tourner vers notre référent au Conseil général, c’est rassurant.

Conseils à ceux qui sont tentés par ce métier

accueillant_familial_mickael3La priorité, c’est que la famille soit bien d’accord. C’est essentiel. Ensuite, je dirais qu’il faut être patient, savoir s’adapter et préserver sa vie privée. Dès le début, il faut fixer des règles de vie dans un respect mutuel. Avec tout ça, je leur conseillerais de se lancer, c’est un très beau métier.

2 commentaires

  1. bonsoir je suis aussi du loir et cher a coté de montoire
    voila j’aimerai aussi me lancer dans ce projet la, sauf que moi contrairement a vous jaimrais soit acheter une maison ou louer pour accueillir des personnes agee….Quel organisme avez vous contacter pour posée toutes les questions.???
    cordialement.

    fillette

    • Bonjour,
      Le plus simple est de contacter directement le service en charge de l’accueil familial au Conseil général. Vous aurez tous les renseignements sur les conditions requises pour accueillir à son domicile des personnes âgées ou des personnes handicapées. Appelez le 02 54 58 44 07.

      Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *