Notre Loir-et-Cher combatif

5 J'aime

Ajouter un commentaire

lci86_picto_euroUne bonne gestion saluée par la Chambre régionale des comptes et par Didier Migaud, Premier Président de la Cour des comptes. En 2014, le Conseil départemental de Loir-et-Cher a réalisé 8,8 millions d’euros d’économies et a encore fait de
nouvelles économies de 10 millions d’euros en 2015.

lci86_picto_personnes L’investissement local est maintenu, notamment grâce à la Dotation de
Solidarité Rurale (DSR) qui permet de réaliser des travaux dans les 250 communes rurales de Loir-et-Cher. Pour Jean-Yves Hallouin, maire de la commune de Danzé dans
lci86_picto_travauxle Perche vendômois, la DSR permet aux communes d’investir localement en des temps de fortes contraintes budgétaires et de baisses des dotations de l’État aux collectivités.
« Dans une commune rurale de 730 habitants comme Danzé, la DSR est un vrai plus. Notre commune en bénéfi cie depuis sa création en 2010, ce qui a permis de réaliser de nombreux travaux de voirie, des aménagements de bâtiments communaux et la création d’un columbarium. »
L’objectif de la DSR est précisément de donner un coup de pouce aux 250 petites communes rurales de moins de 2 000 habitants que compte le Loir-et-Cher.
« Nous n’aurions pas pu réaliser ces travaux sans le soutien du Conseil départemental
», souligne l’élu. Depuis six ans, 24 millions d’euros de Dotation de Solidarité Rurale ont en effet généré 100 millions d’euros de travaux pour les entreprises locales et leurs salariés. L’avenir passera, selon Jean-Yves Hallouin, par de nécessaires regroupements.
« Devant le poids des charges, des normes et les diffi cultés fi nancières de nos petites communes rurales, la DSR suffi ra à peine pour réaliser nos travaux. Il nous faut nous
regrouper, travailler collectivement en bassin de vie. »

lci86_picto_etoileConvaincu que les solutions d’avenir se trouvent dans l’initiative locale
et les projets de terrain, le Conseil départemental a engagé en 2012 la démarche prospective Loir&Cher 2020* qui connaît un grand succès auprès des Loir-et-Chériens et se poursuit en 2016. Avec 25 « labs » actifs et des projets dans tout le département, cette démarche concrète se veut un facilitateur d’initiatives et de projets. Les domaines sont variés : simplification de l’administration départementale avec le lab « Quali’dep 41 », insertion par le travail collaboratif avec les chantiers Kaïros, amélioration de l’offre de santé dans les territoires ruraux via la mise en place du système Païs…, autant de projets qui facilitent la vie des habitants et dynamisent notre territoire. En 2016, de nombreux projets verront le jour et Loir&Cher 2020* viendra au plus près des communes pour les
accompagner dans leurs initiatives locales.

Un impact sur l’économie locale

Les collectivités sont les premiers investisseurs locaux en France. Par les
grands travaux d’infrastructure qu’il mène, le Conseil départemental de Loir-
et-Cher dynamise l’activité des entreprises locales et de leurs salariés. Cela
se concrétise par des chantiers routiers d’envergure tels que les déviations
routières : Vendôme, Contres, Cellettes ; ou la mise en place de l’Internet
très haut débit sur tout le territoire d’ici à 2020. La santé fi nancière du
Département a donc un impact direct sur l’économie du territoire.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *