Passeur de patrimoine

7 J'aime

Ajouter un commentaire

Passeur de patrimoine

Antiquaire au Clos de Lutaine à Cour-Cheverny depuis près de quarante ans, Alain Clerc est un véritable passeur de patrimoine. Passionné par les objets historiques de valeur, il l’est aussi par les rencontres humaines que ces derniers occasionnent.

lci84_antiquaire2Dans son magasin qui regorge de meubles, tableaux, argenteries et autres objets de valeur, Alain Clerc est comme un poisson dans l’eau. Cet ancien major de promo de « Sup de co », promotion 1968, a quitté Paris et son poste de directeur marketing dès1976 pour s’adonner à sa passion des antiquités. Installé dans un premier temps à Langon près de Romorantin-Lanthenay, il arrive au Clos de Lutaine, à Cour-Cheverny, en 1979. Il rénove alors ce domaine du XVIIe siècle de fond en comble pour le dédier à la préservation des objets historiques de valeur.

Ramener des meubles à la vie

lci84_antiquaire4Spécialiste des antiquités des XVIIe et XVIIIe siècles, Alain Clerc a presque une anecdote à raconter sur chaque pièce présentée. Il faut dire que l’homme est autant passionné par les objets que par les rencontres qu’elles occasionnent. « La première étape importante, c’est la rencontre avec le vendeur, avant l’achat », précise-t-il. Même si l’achat reste l’étape « la plus excitante ». À l’aide de l’ébéniste qui travaille à ses côtés depuis trente-deux ans, Alain Clerc restaure certains meubles. Mais attention, dans les règles de l’art, c’est-à-dire dans le respect de l’artisanat et des matériaux d’origine. « C’est toujours une grande satisfaction d’avoir ramené un meuble à la vie ! », dit-il.

Des rencontres humaines fortes

lci84_antiquaire3Ensuite seulement, Alain Clerc installe le meuble, le tableau ou l’objet dans son écrin : le magasin ou la galerie. Là non plus, rien n’est laissé au hasard : à la manière d’un décorateur d’intérieur, l’antiquaire agence les pièces comme dans un musée ou une maison d’habitation. « Je peux me relever la nuit pour aller regarder une pièce que je viens d’installer », avoue-t-il. Pour autant, Alain Clerc ne fait pas de sentimentalisme : il prend tout autant de plaisir à dénicher les objets, à leur redonner vie et à les mettre en scène chez lui qu’à les faire aimer aux potentiels acquéreurs. Là encore, tout est une question de rencontres. « Je travaille parfois avec des clients qui tombent amoureux d’un meuble ou d’un style et qui sont prêts à faire des sacrifices pour acheter une pièce. »

Passeur de patrimoine

lci84_antiquaire5Alain Clerc va jusqu’à livrer et installer les meubles chez les clients. « Alors la boucle est bouclée », note-t-il, rassuré de voir que son meuble est bien reparti pour une nouvelle vie.
Son métier est traversé de belles histoires comme ce meuble vendu par les anciens propriétaires du château de Chenonceau et racheté par les nouveaux, totalement par hasard quelques années plus tard. « Il est retourné à sa place », constate-t-il fièrement. Et il conclut : « Certains pensent qu’on est sur terre pour se reproduire. Moi, je serai passé sur terre pour apporter ma petite goutte d’eau à la préservation du patrimoine ! »

Alice Enaudeau

Info +
Le Clos de Lutaine, 48, route de Blois à Cour-Cheverny
Ouvert tous les jours – Tél. 06 72 77 15 72

© Laurent Alvarez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.