Profession photo-reporter

15 J'aime

Ajouter un commentaire

Passé par le magazine Jeune Afrique, les agences Gamma ou Sygma, le photojournaliste indépendant Jean-Michel Turpin est installé depuis peu en Loir-et-Cher. Au calme, mais toujours en quête d’histoires à raconter, du bout du monde ou d’à côté de chez lui.

Sa première carte de presse, Jean-Michel Turpin se l’est fabriquée tout seul à 14 ans. Un faux sésame qui en dit long sur sa vocation. Photojournaliste il serait. Photojournaliste il est devenu. Tendance globe-trotter, tant qu’à faire. Avec pour premier rédacteur en chef Jean-Christophe Rufin à La Tribune médicale, pouvait-il en être autrement ?

Jeune Afrique, Gamma, Sygma

Sorti de ses cours du soir à la Société française de photographie, le jeune photographe commence sa carrière en indépendant en 1985 et publie sa toute première photo, un portrait de Julien Clerc au Printemps de Bourges, dans le journal local du Berry. S’ensuit La Tribune médicale, donc, et puis Gault & Millau, histoire de commencer à voir du pays, partout en France. Mais l’Hexagone est bien étroit et Jean-Michel part en quête de nouveaux horizons. Il devient pigiste permanent pour Jeune Afrique, puis ce sont les années Gamma et Sygma dont il reste membre du staff de 1991 à 2004. Famine au Kenya, guerre au Rwanda, pêche au Mali, Chrétiens au Japon, peuple korowaï en Papouasie indonésienne, ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans ou affrontements israélo-palestiniens… Tout au long de ces années, le photo-reporter parcourt le monde pour témoigner en images du meilleur comme du pire. En 1998, il est couronné d’un World Press Photo pour son reportage sur les grands prématurés. « Notre métier, c’est d’aller voir le monde à la place des autres. Je vais à la rencontre des gens, j’essaye de comprendre. Si avec mes photos j’arrive à toucher une personne et à la sensibiliser, alors j’ai réussi ma mission ! »

Rendez-vous en terre inconnue

Au début des années 2000, l’arrivée du numérique bouscule le monde de la photo. Les agences ferment les unes après les autres. Jean-Michel retrouve son statut d’indépendant et devient le photographe de l’émission télévisée de France 2, Rendez-vous en terre inconnue, proposée par Frédéric Lopez.
Non content de rapporter des reportages photo saisissants, il prend désormais la plume pour ajouter le texte à l’image. Il raconte ainsi son 11-Septembre dans 11-Septembre New York(1) ou revient sur des scènes de crime célèbres avec Sur les lieux du crime(2).
Installé depuis trois ans aux portes de Chambord, le journaliste a quitté la frénésie parisienne pour un havre de paix. Lequel lui a offert le meilleur observatoire pour réaliser son dernier livre, Chambord, Cinq siècles de mystère(3), dont il signe les textes et les photos. Pigiste régulier pour Le Figaro magazine, il n’en reste pas moins mordu d’actualité et de témoignages à rapporter. D’ici ou d’ailleurs.
Alice Enaudeau

(1) – paru en 2011 aux éditions de la Martinière.
(2) – paru en 2010 aux éditions de la Martinière.
(3) – paru en octobre 2018 aux éditions de la Martinière.

En savoir plus
www.jeanmichelturpin.com

© Cyril Chigot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.