Randonner au pas de l’âne

9 J'aime

Ajouter un commentaire

Vous aimez : la nature, partager des moments de sérénité et d’échanges en famille. Ouvrir une parenthèse pour un temps lent ? Pas de doute, c’est un âne qu’il vous faut ! Sabrina Clamens possède une tribu de longues oreilles. Éduqués pour randonner à vos côtés, ses grisons font découvrir le plaisir d’une itinérance douce, au départ de Cheverny et de Tour-en-Sologne. Une seule contrainte : réservez !

Les unes et les autres répondent aux petits noms de Berthe, Justine, Noisette, Toutatis, Pédro, Ulysse ou encore Cannelle. Ne vous dépêchez pas de choisir, ce sera Sabrina, la « maman » des ânes de « À dos d’âne » qui désignera la paire d’oreilles qui vous convient le mieux ! Vous n’avez jamais touché un animal de votre vie et encore moins un âne ? N’ayez crainte, Sabrina vous confiera alors au plus doux et patient de ses pensionnaires. « Je prends toujours du temps avec les personnes au téléphone pour adapter l’âne à l’enfant et à la famille. »

Seul(s) au monde avec votre âne

anes3Les randonnées se font en tête-à-tête avec l’animal. Sabrina vous accompagne au départ pour vous conseiller si besoin est, avant de vous laisser aller. Au préalable, elle vous remet un plan détaillé du parcours à découvrir, enrichi d’anecdotes. « Avec une petite histoire tirée de la grande avec un “H” majuscule. Normalement tout le monde revient ! » annonce-t-elle avec un sourire malicieux. Et si vous veniez à hésiter entre deux sentiers à suivre pour le retour, faites confiance à votre compagnon en sabots. Lui sait quel chemin emprunter pour retrouver son écurie. « Il suffit d’écouter l’âne. » Pas trop quand même, surtout à l’aller, car « les gaillards sont prompts à prendre au plus court. » L’âne est un animal intelligent, qu’on le dise dans la cour des écoles !

L’ami de toute la famille

anes2Un petit coup de brosse dans le sens du poil pour la prise de contact avec l’animal et faire connaissance. Une caresse encore timide sur le bout du nez gris… eh oui, « c’est tout doux ! » Toute la famille sourit, déjà conquise par le beau regard de leur Cadichon. « L’âne suscite la sympathie de tous les membres d’une famille. Il n’est pas l’animal d’un seul comme peut l’être le cheval. » Sabrina l’équipe d’un bât fort pratique pour transporter le panier du pique-nique (indispensable), la couverture pour s’étendre sur l’herbe, le temps d’une micro-sieste, ou le jeune enfant.

De la demi-journée à sept jours

Les randonnées sont accessibles aux enfants à partir de deux ans. Leur durée varie. Avec des tous-petits, elle peut être de deux heures. « C’est trop court car c’est à ce moment que l’on commence à se sentir à l’aise avec l’animal, à profiter et à se détendre. Le mieux est d’inclure un déjeuner sur l’herbe et de partir pour une demi-journée, soit environ quatre heures. » Pour les plus grands, les randonnées peuvent se prolonger sur la journée, voire même sur deux à sept jours. Sabrina s’occupe alors de s’assurer que les hébergements sélectionnés pour vous accueillir ainsi que les ânes, sont disponibles à la période souhaitée. « Les randonneurs me disent ce qu’ils souhaitent. Je choisis les hébergements et je propose un itinéraire. »

L’âne, compagnon de tous les instants

anes1Un goûter d’anniversaire, une fête, un mariage ? Les ânes de Sabrina cirent leurs sabots de frais et brossent leur « habit de velours » pour l’occasion. « Cette année, nous proposons des randonnées en groupe avec des thématiques comme le vin d’épines, les plantes médicinales, les champignons et les châtaignes ou le brame. » Autant d’occasions données d’aller à la rencontre de la nature à petits pas !

© Ludovic Letot

Info +
Réservation par mail : contact@cheverny-adosdane.com ou par téléphone
au 06 84 25 71 69.
À partir de 30 €/l’âne (2 heures).

cheverny-adosdane.com

À voir plus loin
Vous avez l’embarras du choix dans ce triangle d’or situé entre les trois monuments de prestige que sont Blois, Chambord et Cheverny ! Les plus proches : les châteaux de Villesavin avec lequel « À dos d’âne » participe à la chasse aux fantômes. « Une formule qui plaît beaucoup », assure Sabrina. Il y a aussi Beauregard, son château et ses jardins, ainsi que ceux de Chemery et de Troussay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.