À Salbris, Frédéric Sanabra réinvente l’art équestre.

36 J'aime

7 commentaires

Frédéric Sanabra s’est installé en avril 2013 à Salbris. À la tête de la société Pégase production, spécialisée dans les cascades équestres pour le cinéma ou pour des spectacles, il s’est aussi lancé dans l’aventure de L’Alméria parc. À terme, il souhaite faire de ce lieu un parc de loisirs équestres.

Comment on devient cascadeur à cheval ?

sanatra_chevaux«  Au départ, on veut être remarqué. On choisit ce métier car on choisit autre chose, on choisit de s’éclater ! Mes priorités ont toujours été ailleurs, il fallait exister avec autre chose. J’ai grandi à Pierrefitte-sur-Seine (93), près de Paris, avec un père espagnol. Un jour, je suis retourné vivre avec lui, en Espagne. Dès que j’ai vu un cascadeur, je me suis dit : “C’est ça ! » J’étais très sportif, mais les concours hippiques ne m’intéressaient pas. À l’époque, il n’y avait pas d’école de cascade en France. On voyait une cascade, on essayait de la refaire ! Après, c’est devenu un métier et on continue si on est passionné. »

Un parcours

« Les cascadeurs de mon époque sont très physiques. J’ai débuté dans des parcs d’attraction puis j’ai participé à des spectacles au Lido, au Moulin rouge, au théâtre Mogador, avec Jérôme Savary, etc. Aujourd’hui, je suis coordonnateur et régleur de scènes d’action, par exemple. Je suis aussi maître d’armes, mais sans le titre ! Même si je voltige et je “cascade” encore, je fais travailler les jeunes car ça ne m’amuse plus. Avec eux, je prépare l’avenir. »

Les films

« Un des gros films qui m’a marqué, c’est le Marie-Antoinette de Sofia Coppola (www.youtube.com/watch?v=X1_lrDZjphI).  Le film Michael Kohlhaas, d’Arnaud des Pallières, m’a amené à Cannes, je suis le premier cascadeur à être allée au Festival ! (www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=197189.html) Pendant trois mois, trois jours par semaine, on a travaillé avec le comédien Mads Mikkelsen. Ce film-là m’a encore appris à travailler.  Le matin, on avait deux chevaux très beaux… qui devaient paraître à moitié morts l’après-midi ! La chance qu’on a, c’est qu’on travaille sur de nouvelles aventures à chaque fois avec de nouvelles personnes. »

Le Loir-et-Cher… et Salbris

sanatra_ferme« J’avais un copain animalier qui cherchait une propriété, et je cherchais à m’installer. On était, ma femme et moi, sur un autre projet à Romorantin-Lanthenay. Puis j’ai découvert le terrain à Salbris, l’ancien golf de Courcelles. Quand j’ai vu l’endroit, j’ai eu l’idée du parc (L’Alméria parc). Ça me rapprochait de Paris. Tout est superbe. On a 35 hectares en plein centre-ville ! C’est juste magique. Ce projet me trottait dans la tête depuis une dizaine d’années. En fait, notre activité a toujours été fermée au public, et là on a eu envie de partager ça.

sanatra_restaurant1Avec L’Almeria parc, on va faire des spectacles sur place, on devient accessible. J’ai voulu un lieu pour des personnes pas initiées aux chevaux, j’ai toujours détesté les clubs ! On veut faire un lieu de convivialité : un restaurant-bar à tapas devrait ouvrir au printemps. Même si on n’est jamais monté à cheval, on pourra le faire. C’est un lieu de vie pour tout le monde, on pourra, à terme, y jouer aux boules, faire du canoë. Il y aura même des gîtes sous des tipis ! »

La relève

Frédéric Sanabra travaille en famille avec sa femme Christel, cascadeuse aussi. Leur fils aîné, Jaime, a rejoint l’équipe. « Il veut être cascadeur, il veut tomber, dit le père. À mes enfants (au nombre de trois), j’apprends un vrai métier, technique. J’ai dit à un de mes fils : “Si tu veux être pêcheur, si c’est ce que tu veux, il faut faire ce métier avec passion. Le pire, c’est de végéter.” »

Le danger

« On se fait vraiment peur, ce sont des vrais défis qu’on relève, on peut se tuer. On crée nos spectacles, on a l’angoisse que ça ne plaise pas au public. Je n’aime pas me faire mal, mais j’ai fait au moins 1 000 chutes ! Je dresse encore des chevaux, je fais des numéros. Mais je ne vois pas vivre sans adrénaline ! Le rêve, c’est le spectacle qu’on va monter. »

Travailler avec des comédiens

« On leur apprend à être crédibles sur un cheval. On a une obligation de résultats ! »
Côté références, Gérard Depardieu, Jacques Weber ou encore José Garcia ont fait équipe avec Frédéric Sanabra. Côté actrices, Nicole Kidman ou Elsa Zilberstein ont fait appel à Christel, sa femme.

Plus d’infos sur www.facebook.com/pages/Pegase-Prod-Frederic-Sanabra/398870213473161

7 commentaires

  1. Heureuse de vous savoir en pleine expansion, bonne année 2014 pour toute la petite famille, chance bonheur et réussite, et bien sur la santé ..sans elle pas grand chose, gros bisous

    Marlyne

  2. Salut a vous fredo, Christelle, raimé…
    Je vois que vous êtes toujours aussi fort et toujours la.
    Je vous souhaite que sa continue.
    Je vous embrasse.
    David.

    David

  3. bonjour, je suis allée aujourd’hui à votre inauguration avec mes enfants, nous avons passés un très bon moment les spectacles equestres étaient très bien ainsi que les animations autour. Merci pour cette bonne journée .

    MATHIEU LE DORTZ

  4. Félicitations, on vient de découvrir votre projet…c’est génial !!! On est très heureux pour vous et on vous souhaite un belle réussite. On passera découvrir le lieu à l’occasion.
    A bientôt.

    Christèle et Jean-Christian

    Chappat/Fraiscinet

  5. Bonjour

    C’est avec grand plaisir que j’ai redécouvert cet endroit.
    Merci à vous d’avoir réaliser ce parc.
    Merci à vous de partager votre passion avec nous.(Journée porte ouverte)
    Merci de nous faire rêver.
    Merci pour la beauté de vos chevaux avec leur personnalité

    Simplement Merci

    joelle

  6. je crois bien que je vais enmmener mon petit fils de 5 ans voir ce lieu

    chrsitian

  7. Avec un peu de recul et plusieurs mois d’observation, l’Alméria est ni plus ni moins qu’une ferme équestre comme les autres.
    Beaucoup de tapage à l’ouverture, on pouvait s’attendre à un vrai parc d’activité !
    Dommage…

    Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *