À Vendôme, on voyage au Bidon 5 café

26 J'aime

Au 25 de la rue du Change, la « grande » artère piétonne de Vendôme, un vélo est souvent situé à l’extérieur. On trouve aussi deux tables, sans doute appréciées des fumeurs. Et une ardoise annonce tous les jours les plats du jour. C’est bien le Bidon 5 café et son ambiance si singulière…

Un parcours riche

lci82_bidon_5_cafe4Hervé Uplat, le créateur du lieu, est un grand voyageur. Ce Lyonnais d’origine a beaucoup bourlingué avant de poser ses valises à Vendôme, d’où est originaire sa femme. Il raconte : « Il y a un an et demi, j’ai voulu acheter ce lieu (l’ancienne boutique « 1,2,3 Cheval de bois », NDLR). Avant ça, j’étais cuisinier chez une riche famille anglaise. Et avant, la dernière affaire que j’ai créée était à Saint-Martin (Antilles). Sinon, j’ai travaillé à Chamonix, dans un chalet de luxe avec pour clients, notamment, la chanteuse Kylie Minogue ou le gardien de but italien GianLuigi Buffon…  J’ai aussi travaillé sur des bateaux de luxe… avec des cartes bleues illimitées ! Mais si je suis venu ici, c’est pour des raisons familiales car initialement je souhaitais développer une affaire à Canterbury (Angleterre). »

Le concept

lci82_bidon_5_cafe7« Mon idée de départ, c’est de proposer un service en continu. Ici, tout est frais, fait maison, même le pain. Mon concept : ce n’est pas un restaurant, c’est un concept de “nomade food” (où ce qui est fait peut s’emporter). Je vais développer ça au printemps, les gens pourront commander un plat puis emprunter des bicyclettes (et une nappe à carreaux) pour aller pique-niquer ! C’est un état d’esprit, une façon de se restaurer, avec un peu de son. C’est une atmosphère qu’on trouve en Angleterre ou à New York. C’est un lieu ouvert à tout le monde, à tous les âges, la clientèle est métissée. J’aime bien les produits d’ici, j’aime les choses qui ont une histoire, comme par exemple le mobilier, des années 1950. En fait, je n’ai pas compris qu’il n’y ait pas un lieu comme ça ici ! J’aime créer du lien, je choisis les gens avec qui je travaille – j’embauche des jeunes mais aussi une femme de 54 ans, les tranches d’âge les plus touchées par le non-emploi. Je ne suis pas d’ici, mais je suis content d’y être ! »

En projet

« J’aimerais proposer des tapas de sushi le vendredi et une journée burger le samedi. À terme, on pourrait privatiser la salle du haut (pour un anniversaire, par exemple) et j’aimerais développer les gâteaux en pâte de sucre. »

Au menu du Bidon 5 café

lci82_bidon_5_cafe3« Au départ, c’est un café dédié aux jus de fruit frais : pomme-gingembre, orange-carotte, menthe-citron. » Ici, on peut s’acheter une carte pour 10 expressos (équitables) moyennant 9 € ! (Le client fait poinçonner sa carte à chaque passage, un concept trouvé par Hervé à Milan !) Sinon, tous les jours, le café propose une soupe (4,50 €, avec du pain), une tarte salée, un hot pot (poulet coco, bœuf chocolat-Guinness), un camembert au four, un chili con carne (servis avec des crudités) pour 9,50 € maximum. Le point fort du lieu, c’est aussi sa carte des desserts : cheese-cake, carrot cake, brownies, muffins, gâteau suédois, avec des toffees ou caramels anglais (3,50 € la part). Côté boisson, « le Coca est fait à Tours, les bières sont locales et le vin vient de Sainte-Anne. On va faire un made in Vendôme », sourit Hervé.

Info +
25, rue du Change à Vendôme
Tél. 07 82 72 86 82
Du mardi au samedi, de 11 h 30 à 19 h (mais bientôt le café pourrait ouvrir le vendredi et le samedi soir et le dimanche après-midi – Se renseigner avant d’y aller).

lci82_bidon_5_cafe6

© Laurent Alvarez