Très haut débit : le Département tient ses engagements et accompagne les intercommunalités.

1 J'aime

Tous les foyers et entreprises de Loir-et-Cher auront accès au Très Haut Débit via la fibre optique d’ici à 2022.

Le Conseil départemental de Loir-et-Cher fait de l’aménagement numérique une priorité.
En 2014, il a créé le SMO Loir-et-Cher numérique pour déployer le Très Haut Débit sur tout le territoire.
Pour renforcer son action, il s’est associé à l’Indre-et-Loire afin de lancer un projet de délégation de service public concessive pour le déploiement de la fibre pour tous. Ainsi en 2017, le SMO a évolué pour devenir Val de Loire Numérique avec pour ambition le déploiement de la fibre pour tous les foyers et entreprises d’ici à 2022, y compris pour l’habitat isolé.

Le SMO Val de Loire Numérique retient TDF pour déployer et exploiter la fibre en zone rurale en Loir-et-Cher et en Indre-et-Loire

Ce projet d’ampleur porte sur l’installation, en 5 ans, de 306 000 prises qui desserviront 513 communes.
D’un montant total de 490 millions d’euros, cet aménagement numérique du territoire permettra de desservir 100 % du territoire en Très Haut Débit d’ici à 2022.

Un partenariat de 25 ans entre TDF et Val de Loire Numérique

Bernard Pillefer

« Avec le SMO et tous nos partenaires, nous avons mené un travail titanesque afin de créer des conditions indispensables au déploiement de la fibre en Loir-et-Cher et en Indre-et-Loire » se réjouit Bernard Pilelfer, président du SMO Val de Loire Numérique.

« Je suis très fier de voir ce chantier historique commencer. Cela prouve que nous tenons les engagements pris auprès des Loir-et-Chériens. Je souhaite pleine réussite au SMO et à son délégataire TDF pour la mise en place de ce dispositif. » déclare Nicolas Perruchot, président du Conseil départemental de Loir-et-Cher.

Le Conseil départemental de Loir-et-Cher aux côtés des intercommunalités

Grâce aux négociations menées, la part de financements publics a été largement optimisée, permettant au Département de Loir-et-Cher d’accompagner les EPCI dans leurs investissements pour le déploiement de la fibre.

« J’ai décidé que le Conseil départemental prendrait en charge 80 % de la part d’investissement initialement dévolue aux intercommunalités. » indique Nicolas Perruchot.

Le déploiement de la fibre sera non seulement bénéfique pour le territoire à terme, mais il profitera à l’économie locale dès son lancement. En effet, la majeure partie de la construction du réseau sera réalisée par des entreprises locales.

Le calendrier de déploiement de la fibre, commune par commune, sera communiqué très prochainement par l’entreprise TDF.