Aider les autres, c‘est mon métier

0 J'aime

L’aide à domicile pour les personnes âgées, des métiers d’avenir.

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé lance une campagne d’information pour promouvoir et valoriser les métiers de l’aide à domicile auprès des personnes âgées.

Un secteur qui recrute

300 000 emplois nouveaux à pourvoir d’ici 2030… Avec les effets conjoints du vieillissement de la population (la France comptera près de 20 millions de personnes âgées en 2030 contre 15 millions aujourd’hui) et des nombreux départs à la retraite de professionnels exerçant ce métier aujourd’hui, le secteur de l’aide à domicile est un secteur d’avenir. Non seulement les métiers de l’aide à domicile sont des métiers de proximité mais 80 % des postes à pourvoir sont des CDI.

Une diversité de métiers, au service des autres

L’aide à domicile recouvre une diversité de métiers. Ils ont tous comme points communs d’agir au plus près des personnes âgées, de rompre leur isolement et de recréer du lien social entre les générations. Par exemple, le professionnel peut accompagner la personne âgée dans ses sorties, l’aider à la réalisation des tâches de la vie courante, l’aider à l’entretien du logement, la réconforter par une présence quotidienne rassurante et bienveillante. Ce sont des métiers de contact et de relations humaines.

Des emplois près de chez vous

Les métiers d’aide à domicile existent partout. Les associations, les entreprises, les communes et les personnes âgées elles-mêmes sont les principaux employeurs d’aides à domicile.

Un métier ouvert à toutes et à tous

Aucun diplôme n’est exigé, mais la professionnalisation est en cours avec le diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES). L’entrée en formation est soumise à la réussite de deux épreuves d’admission : une épreuve écrite composée d’un questionnaire de 10 questions sur l’actualité sociale et une épreuve orale qui permettra de mesurer les motivations des candidats. Ces épreuves sont organisées par les établissements de formation.
Plusieurs sources de financement sont possibles (Conseil régional, Pôle emploi, Fonds de gestion des congés individuels de formation, Organisme paritaire collecteur agréé, Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie…). La formation dure de 9 à 24 mois et contient un socle commun et 3 spécialités.

Pour en savoir plus :

social-sante.gouv.fr/personnes-agees-un-secteur-qui-recrute
drdjscs.gouv.fr

Téléchargez la plaquette « Aider les autres, c’est mon métier »

Share