Karen fait sa mode

25 J'aime

1 commentaire

Avec Kamöa, Karen Griveau crée des vêtements. Rencontre.

Sa formation

J’ai étudié au lycée Choiseul à Tours, dans la section vêtements sur mesure. Puis je suis partie dans un tout autre domaine, l’animation. J’ai commencé à faire des vêtements pour moi. Mes copines voulaient m’en acheter, j’ai réalisé un sarouel pour une commerçante… J’avais la couture en tête, je me suis lancée !

Pourquoi Kamöa ?

karen_essayageC’est pour « Karen mode atypique  »  ou pour « Karen mode artisanale ». Je voulais insister sur le « o » avec ces trémas. Grâce à des amis, j’ai pu déposer la marque.

En fait, je crée ce que j’aimerais trouver dans le commerce.

Ça m’a aidé de me faire mes vêtements adaptés à ma taille (j’étais en surpoids jeune). Pour moi, c’est important qu’une femme qui porte du 52 se sente jolie et bien dans sa peau. C’est très important, les vêtements, ça peut apporter du bien-être.

 

Les influences

Je qualifierais mon style d’ethnique, d’original. J’aime les formes asymétriques, les coupes un peu décalées, la mode japonaise, le côté épuré. Je suis plutôt nature, je vais chercher l’originalité plutôt dans la coupe du vêtement. Je ne suis pas trop dans la fantaisie.

Le sarouel, emblématique

On vient beaucoup à moi pour le sarouel. Peut-être parce que j’adore les porter ? Je suis super à l’aise dedans : quand on y a goûté, on ne peut plus s’en passer ! Selon la matière choisie, cela peut être très « classe » et le sarouel peut s’adapter à tous les âges. Quand la coupe est bien faite et que le tissu est bien choisi, je trouve ça très joli quand la personne qui le porte marche. J’ai hâte que ce soit l’été, j’adore ça !

À qui cela s’adresse ?

karen_collectionJe réponds à toute demande, à toute taille : homme, femme, enfant. Récemment, j’ai réalisé une robe de mariée, c’était très sympa. On est parties sur une combinaison sarouel, la future mariée m’a expliqué les matières qu’elle souhaitait. Elle a beaucoup aimé ce vêtement, ça correspondait à sa personnalité. Les femmes petites avec des formes peuvent venir, je fais du sur-mesure, des pièces uniques ou des petites séries.

Où trouver ces vêtements ?

Je n’ai pas de dépôt-vente, j’aime le principe de l’échoppe éphémère. Je réfléchis à une boutique à domicile, à des ventes privées, c’est convivial. Les gens peuvent m’appeler pour en organiser. Il faut consulter mon site internet. J’aimerais développer mon activité sur Internet.
Récemment, j’ai mis en place la carte cadeau : la personne qui l’a reçue me contacte et je lui propose un modèle.

En savoir +
http://kamoa.jimdo.com
Pour découvrir les vêtements de Karen, rendez-vous samedi 27 avril au Marché artisanal de Vendôme (au marché couvert).

1 commentaire

  1. Dommage qu’il n’y ai pas davantage de photos

    Mode pour femme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.