Mariroz, créatrice de bijoux

10 J'aime

1 commentaire

Une reconversion réussie

mariroz2Ex-conseillère principale d’éducation au lycée Ronsard de Vendôme, Marina Roziecki a changé de vie « pour raisons familiales. J’étais très attachée à mes élèves. » Aujourd’hui, elle crée des bijoux dans son joli atelier de Lunay. « J’ai toujours fait plein de choses de mes mains, je suis très touche-à-tout.  Je me suis donc orientée vers les métiers d’art et la bijouterie. » Elle suit plusieurs formations, dont une à l’école Boulle, à Paris. « Je me suis plongée dans cet univers ». En janvier 2011, L’Atelier de Mariroz ouvre ses portes. Marina suit ensuite une autre formation, de perfectionnement en bijouterie fantaisie. « Là, j’ai découvert la pâte d’argent – des molécules d’argent emprisonnés par de l’argile –, une technique assez récente mise au point par les Japonais. » Depuis, Marina est devenue formatrice en la matière.

« Il faut se battre et réussir à faire ce qu’on aime. »

En juillet 2012, elle a aussi créé la Maison des artisans d’art du Loir-et-Cher, qu’elle préside depuis peu.

La création

mariroz1« J’ai envie de pousser plus loin, maintenant, j’aimerais avoir un diplôme de métier d’art, j’ai l’envie d’avoir un vrai titre. Ça me passionne tellement ! » Au-delà de la pâte d’argent, Marina travaille aussi le verre et le métal. Son inspiration ? « La nature, notamment les feuilles d’arbres, la forêt. J’aime aussi le côté ethnique, par exemple le musée du Quai-Branly, à Paris. Je découpe aussi des pages dans des magazines. Souvent, une idée vient de… rien du tout ! J’aime créer des bijoux uniques, sur-mesure, selon le souhait des gens, mettre en valeur ce qu’ils aiment. Je ne fais jamais les mêmes ! Parfois, on me demande aussi de “relooker” des bijoux, de leur donner une autre vie. Récemment, j’ai dessiné et réalisé des alliances pour un Pacs.

En pratique

mariroz_bijouxMarina organise des ateliers chez elle, à Lunay, avec quatre personnes au maximum autour de la pâte d’argent : quatre heures de formation + matériel fourni = 75 €. Pour les enfants (à partir de 8 ans), l’atelier dure trois heures (avec un goûter), moyennant 42 €. Chacun repart avec une de ses créations et avec un certificat d’authenticité.
Des cartes cadeaux existent aussi : on peut en offrir une à un(e) ami(e), qui vient réaliser chez Marina le bijou dont il/elle rêve…

Info +
Marina ouvre les portes de son atelier durant les Journées européennes des métiers d’art, du 5 au 7 avril.
Tél. 06 62 06 12 87 – http://atelier-mariroz.com

1 commentaire

  1. J’aime beaucoup l’idée de changer de vie et donc de métier. Quelle chance que de posséder ce talent pour la fabrication ou le Relooking de bijoux. Bravo et tous mes encouragements.

    www.labranchedenenuphar.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.